Un tourisme durable est envisageable ?

Vers un tourisme plus écologique

On le sait l’écologie et le respect envers notre planète n’est plus un choix, mais bel et bien une nécessité voire une urgence. C’est la raison pour laquelle dans le domaine du tourisme, Booking avait récemment effectué un sondage auprès des usagers, afin de voir si ces derniers seraient prêts à plus se compromettre pour le bien de l’environnement. D’après les sources du journal Le Parisien et d’après le sondage de Booking, voici un petit descriptif intéressant à découvrir.

Plus de 58% des Français seraient prêts à « faire des choix durables » pour leurs vacances.

C’est plutôt positif et cela redonne de l’espoir, tout en sachant que la crise sanitaire actuelle nous fait réfléchir. Et si le tourisme plus écologique permettait de faire relancer l’économie du tourisme (en chute libre à cause du covid-19), tout en respectant plus l’environnement ? Rappelons que d’après l’Organisation Mondiale du Tourisme, plus de 60% des échanges internationaux ont littéralement chuté. Cela pourrait être également l’occasion pour la France de renflouer ses caisses, en sachant que Paris reste la ville la plus visitée au monde ! La France a-t-elle une carte à jouer ?

Oui c’est évident, surtout lorsque l’on sait qu’avec une estimation proche de 90 millions de touristes par an et plus de 50 milliards de recettes, seulement concernant le tourisme vers la France. Le fait de proposer un nouveau modèle de tourisme, plus écologique et tout aussi attractif peut être une solution. Il est également important de souligner qu’en France justement, le « tourisme de proximité » se développe toujours plus. Avec les gîtes ruraux, la campagne, la montagne et les espaces verts nombreux, il est possible de miser sur un tourisme plus vert, dans tous les sens du terme. Surtout qu’avec le covid-19, ces destinations sont forcément plus prisées.

Vers un nouveau modèle touristique ?

La première solution serait de trouver une solution durable concernant les hôtels. Mais l’objectif serait d’arriver à réunir attractivité en termes de prix, tout en étant écologique. Outre l’installation d’éclairage consommant peu, certains hôtels de Paris ont déjà misé sur des panneaux photovoltaïques, comme l’exemple du « Solar Hôtel » dans le 10e arrondissement qui mise sur l’économie énergétique et qui s’engage sous plusieurs formes. Exit les produits emballés individuellement, fini les pertes d’eau, des robinets « économiseurs d’eau » sont installés et si un meuble est endommagé, il n’est plus jeté mais réparé.

Sur cet exemple, si tous les établissements hôteliers jouent le jeu, une grande avancée écologique peut être envisageable. Toujours dans le domaine du logement cette fois en Tanzanie, des « écolodges » s’y développent. Très confortables et surtout écologiques le principe est simple, chaque personne doit faire partie de la communauté, moyennant une cotisation annuelle (200 euros maximum). Ensuite lors de la réservation, un supplément est demandé et le voyageur peut passer ses vacances, au sein d’un lieu entièrement autonome et écolo’.

Enfin pour citer un autre exemple, l’idée de développer autrement les city guides, en étant plus écologique. La réponse se trouve dans nos smartphones ! L’exemple existe déjà et il se nomme Tookki, une appli’ mobile qui permet aux touristes de découvrir un lieu et de bénéficier d’un « guide communautaire ». Cet outil virtuel permet de référencer les bons plans, les logements, les restaurants et autres lieux incontournables, le tout dans une application intuitive, simple à utiliser et très pratique, en plus d’être engagé pour la planète.

Bien évidemment ce sont des exemples parmi tant d’autres, mais cela démontre bel et bien qu’il est possible de réduire l’impact négatif de nos activités sur l’environnement et ce, assez facilement. Si chacun fait un peu, on peut finalement faire grandement évoluer et inverser la tendance, surtout en pleine crise sanitaire. En espérant que cette lecture vous ait plus, vous avez la possibilité de lire l’article paru dans le journal Le Parisien et si vous le voulez, il est possible de commenter plus bas (dans la section prévue pour cela).

Et vous, voyager plus écolo’ ça vous tente ?

Laisser un commentaire

Rating

Vous avez une question ?
Avez-vous besoin d'informations ?
0890 31 31 31
Service 2,99€ /
appel + prix appel
Service de renseignement téléphonique

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer